Ce qu’il faut retenir de l’éjaculation féminine

Les études sur la sexualité de la femme ont été approfondit ces dernières années. L’éjaculation féminine qui depuis des années a suscité la curiosité de plusieurs chercheurs est aujourd’hui définie comme l’émission d’un liquide secrété par les glandes de Skene situées à gauche et à droite du méat urinaire.

Vécue par les femmes dans certaines cultures comme une malédiction, cette expression de l’orgasme féminin a été longtemps tabou dans les discussions. Aujourd’hui, l’éjaculation féminine se décrit comme le summum du plaisir féminin. Elle est à la fois source de fantasme et de curiosité.

Éjaculation féminine et femme fontaine

éjaculation féminineLes travaux effectués par la science délivrent aujourd’hui les femmes de la gêne qu’elles éprouvent. En effet, l’éjaculation féminine survient lorsque la femme éprouve du plaisir, surtout lorsque le point G est stimulé. Ce trop-plein de plaisir se traduit par la libération d’un liquide en quantité abondante d’où l’expression femme fontaine.

Au début ce liquide est considéré comme de l’urine, par la suite comme du liquide vaginal, et récemment ce liquide est reconnu comme le liquide en quelque sorte prostatique de la femme. Toutes les femmes ne sont pas en mesure de libérer ce liquide en grande quantité.

 

 

Stimulation du point G

Cette expérience peut être très excitante pour la femme et peut être source de stimulation pour le partenaire. Il arrive parfois que certaines femmes la provoquent pour laisser leur corps s’exprimer et impressionner par la même occasion leurs partenaires. Pour y arriver, la femme doit repérer son point G et le stimuler. C’est l’élément essentiel qui sert à provoquer l’éjaculation féminine. Cependant la stimulation du point G est un art qu’il est important de maitriser si l’on veut y arriver.

L’éjaculation féminine n’est plus un mystère et même si les recherches se poursuivent sur le sujet, elle ne doit pas pour autant être considérée comme tabou. Plus la femme découvre les capacités de son corps, mieux elle s’épanouit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *